Ressources  

sur demande  

 

Adresses  

de contact  

Nouveau site
Qualité de vie
 dans les écoles
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Site créé en

février 2005 par

Marc Thiébaud, responsable du CAPPES et

Jacques Nuoffer, responsable du

SECEB





Les priorités

 

 

 

Distinguer l'essentiel de l'accessoire, le devoir et le plaisir

 

 

Un tableau en 4 cases pour établir ses priorités

 

 

Dans les activités quotidiennes, personnelles, familiales et professionnelles, il est bon de faire le point régulièrement et de cerner où nous en sommes de nos engagements et de nos satisfactions. Et là aussi établir des priorités en veillant à répondre et à nos devoirs (mais attention aux croyances!) et à nos aspirations.

 

Pour faire le point, vous pouvez procéder ainsi.

 

Sur les deux tiers supérieurs d'une page, faites deux colonnes et partagez-les en deux. Au sommet de chacune des quatre parties écrivez l'un des textes ci-dessous, puis complétez selon vos expériences.

- Ce que je dois faire et que j'aime faire

- Ce que je dois faire et que je n'aime pas faire

- Ce que je ne fais pas et que j'aimerais faire

- Ce que je ne fais pas et que je devrais faire

 

Sur le tiers inférieur, notez ce que vous constatez, ressentez, et souhaitez changer, puis choisissez la manière de réaliser la première étape du changement.
Refaites le même bilan, quelque temps plus tard et évaluez si vous vous sentez mieux ou non et pourquoi.

 

 

 

 

 

Quels sont les gros cailloux dans votre vie ?

 

"Un jour, un vieux professeur fut engagé pour donner une formation sur la planification efficace de son temps à un groupe d'une quinzaine de dirigeants. Ce cours constituait l'un des cinq ateliers de leur journée de formation. Le vieux professeur n'avait donc qu'une heure pour " passer sa matière ".

 

Debout, devant ce groupe d'élite (qui était prêt à noter tout ce que l'expert allait enseigner), le vieux prof les regarda un par un, lentement, puis leur dit : " Nous allons réaliser une expérience ".

 

De dessous la table qui le séparait de ses " élèves ", le vieux prof sortit un immense pot qu'il posa délicatement en face de lui. Ensuite, il sortit environ une douzaine de cailloux à peu près gros comme des balles de tennis et les plaça délicatement, un par un, dans le grand pot. Lorsque le pot fut rempli jusqu'au bord et qu'il fut impossible d'y ajouter un caillou de plus, il leva lentement les yeux vers ses élèves et leur demanda : " Est-ce que ce pot est plein ? "

 

Tous répondirent : " Oui ".

 

Il attendit quelques secondes et ajouta : " Vraiment ? "

 

Alors, il se pencha de nouveau et sortit de sous la table un récipient rempli de gravier. Avec minutie, il versa ce gravier sur les gros cailloux puis brassa légèrement le pot. Les morceaux de gravier s'infiltrèrent entre les cailloux… jusqu'au fond du pot.

 

Le vieux prof leva à nouveau les yeux vers son auditoire et redemanda : "

Est-ce que ce pot est plein ? Cette fois, ses brillants élèves commençaient à comprendre son manège. L'un d'eux répondit : " Probablement pas ! "

 

" Bien ! " répondit le vieux prof.

 

Il se pencha de nouveau et cette fois, sortit de sous la table un bol rempli de sable. Avec attention, il versa le sable dans le pot. Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le gravier.

 

Encore une fois, il demanda : " Est-ce que ce pot est plein ? "

Cette fois, sans hésiter et en chœur, les brillants élèves répondirent : " Non ! "

 

" Bien ! " répondit le vieux prof.

 

Et comme s'y attendaient ses prestigieux élèves, il prit le pichet d'eau qui était sur la table et remplit le pot jusqu'à ras bord. Le vieux prof leva alors les yeux vers son groupe et demanda : " Quelle grande vérité nous démontre cette expérience ? "

 

Pas fou, le plus audacieux des élèves, songeant au sujet de ce cours, répondit : " Cela démontre que même lorsque l'on croit que notre agenda est complètement rempli, si on le veux vraiment, on peut y ajouter plus de rendez-vous, plus de choses à faire ".

 

" Non " répondit le vieux prof. " Ce n'est pas cela. La grande vérité que nous démontre cette expérience est la suivante : si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais les faire entrer tous, ensuite ". Il y eut un profond silence, chacun prenant conscience de l'évidence de ces propos.

 

Le vieux prof leur dit alors : " Quels sont les gros cailloux dans votre vie ? "

 

Puis, d'un geste amical de la main, le vieux prof salua son auditoire et lentement quitta la salle."

                                                                                             

Jacques Duquette

 

 

Quels sont les gros cailloux dans ma vie et comment est-ce que je suis capable de les mettre en premier ? "

" ma santé ? "

" ma famille ? "

" mes amis ? "

" réaliser mes projets ? "

" faire ce que j'aime ? "

" apprendre ? "

" prendre le temps… ? "

" ou … tout autre chose ? "

 

Quelles sont mes priorités dans ma vie ?

 

 

 

 

 

***