Ressources  

sur demande  

 

Adresses  

de contact  

Nouveau site
Qualité de vie
 dans les écoles
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Site créé en

février 2005 par

Marc Thiébaud, responsable du CAPPES et

Jacques Nuoffer, responsable du

SECEB





Risques dans l'enseignement

 

 

 

 

Rudow (voir bibliographie) classe les facteurs influençant le burnout selon deux types de caractéristiques : celles liées à la personnalité et celles liées à l'activité et à son environnement.

 

 

Caractéristiques liées à la personnalité

 

 

Elles décrivent comment une personne s'attaque au problème.

 

Elles sont objectives et subjectives, notamment cognitives (effort intellectuel de l'enseignement) ou émotionnelles.

 

Selon la manière dont elles sont vécues, l'évaluation de la situation est différente et la tension, le stress, la fatigue causés sont plus ou moins importants.

 

 

Motivation / Buts de l'action

 

Le danger est plus grand lorsque l'enseignant s'identifie à sa profession et valorise les motivations sociales: il privilégie alors la relation avec les élèves par rapport à la transmission des connaissances.

 

La signification des attitudes personnelles

 

Lors d'une identification forte à une théorie didactique ou éducative, le danger est plus grand si l'enseignant se considère plus comme un assistant ou un partenaire de l'élève que comme un scientifique, car il en attend de la reconnaissance.

 

Empathie

 

L'attention portée aux élèves par les personnalités très empathiques peut, avec le temps, devenir une charge particulièrement lourde.

 

Confiance en soi

 

Le risque de burnout est faible lorsque l'enseignant a confiance en lui. D'une part, il se sent la capacité d'assumer les exigences posées par la société et par sa profession. D'autre part, il se sent capable de réaliser ses propres aspirations.

 

Stabilité émotionnelle

 

Plus la force, la mobilité, l'équilibre sont développées, plus la personne résiste aux charges. Cette stabilité plus ou moins marquée apparaît à travers les comportements envers les autres, comportements passifs, affirmés ou agressifs.

 

Comportement de type A

 

Très orientée vers le rendement, la personnalité de type A peut mener plusieurs tâches simultanément. Généralement sous pression, elle est impatiente et fébrile, recherche concurrence et rivalité. Elle sous-estime les signes de fatigue jusqu'à épuisement.

 

Style d'ajustement ou "coping"

 

Les personnes centrées sur l'émotion et orientées vers la diminution de la réaction de stress sont plus exposées au burnout que celles centrées sur le problème et qui mettent en place une action pour le résoudre (voir style d'ajustement ou "coping").

 

Conviction de contrôle

 

La personne qui estime que le comportement des élèves est une conséquence de sa propre activité est moins exposée au burnout que celle qui estime qu'il est influencé par des facteurs extérieurs à elle (voir stratégies pour réagir face au stress).

 

 

 

Caractéristiques liées à l'activité

 

 

Marge de manœuvre dans l'activité

 

Plus l'enseignant pourra réaliser ses idées et atteindre ses objectifs, plus sa satisfaction sera élevée et son risque de burnout bas (voir bilan charge de travail).

 

Soutien social

 

Plus les environnements privé et professionnel sont riches d'échanges et d'amitié, plus ils constituent un tampon contre le burnout.

 

Conscience de sa responsabilité

 

Elle est impérative dans la profession d'enseignant en sachant garder des limites. S'investir dans la vie privée de ses élèves crée un danger de surcharge.

 

Transparence et clarté des buts

 

Si les buts pédagogiques à courts et moyens termes sont déterminables, à long terme rien n'est prévisible dans le développement d'un élève par ailleurs influencé par bien d'autres facteurs (parents, amis, société). Avec le temps, ne jamais voir le résultat de ses efforts peut être frustrant.

 

Conflits de rôle

 

Face à l'enseignant, les élèves, les parents, les collègues, les autorités, le public ont des attentes trop souvent incompatibles. Plus l'enseignant est au clair avec son rôle et ses objectifs, connaît et reconnaît le rôle et les droits des ses partenaires, moins il est dans des conflits de rôle pénible.

 

Charge psychique

 

Elle est due à la surcharge des activités d'enseignement et des tâches d'organisation: horaire de travail chargé, événement ponctuel contrariant se répétant continuellement, événements professionnels graves (voir bilan charge de travail).

 

 

 

D'autres facteurs apparaissent dans les recherches, liés par exemple aux aspects culturels, aux systèmes scolaires, aux types d'écoles, à leur taille et organisation, aux caractéristiques de la population des enseignants, de la population scolaire, etc.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

***